Allier l’expertise France-Québec pour identifier de nouveaux tératogènes

C’est officiel; le projet de recherche « Méthodes intelligentes pour identifier de nouveaux tératogènes - IN-uTERO » où la professeure Audrey Durand intervient en tant que cochercheuse est l’un des deux lauréats du Programme bilatéral de recherche collaborative France-Québec L’INTELLIGENCE ARTIFICIELLE EN SANTÉ!

Ce programme, lancé conjointement par le Fonds de Recherche du Québec - Santé (FRQS) et le Health Data Hub (HDH) de France, propulse la collaboration scientifique afin de bénéficier de la force issue de la diversité des groupes de recherche en intelligence artificielle appliquée à la santé. Audrey Durand, qui est professeure au Département d’informatique et de génie logiciel ainsi qu’au Département de génie électrique et de génie informatique, travaillera avec Anick Bérard (Université de Montréal) et Christine Damase (Université Toulouse). Le projet qui bénéficiera d’un financement de 75 000 $ marque aussi la première alliance France-Québec dans ce domaine pour le FRQS et le HDH!

Le projet de recherche vise à identifier les profils des femmes enceintes à risque d'avoir un fœtus ou un nouveau-né atteint de malformations congénitales à l’aide des bases de données de la Cohorte des grossesses du Québec et de la cohorte Evaluation chez la Femme Enceinte des MEdicaments et de leurs RISques. Pour ce faire, des modèles d'apprentissage profond seront utilisés sur les données portant sur la prise de médicaments chez ce groupe, ce qui permettra de soutenir les cliniciennes et cliniciens lors du moment de la prescription.

Pour en savoir plus, consultez le communiqué de presse du FRQS.

Félicitations à toute l’équipe!