Fonds de bourses de la promotion en sciences 1956

Pour encourager la persévérance et l'excellence scolaires chez la relève scientifique

En 2006, lors du 50e anniversaire de la promotion 1956 des diplômés de sciences, ces derniers organisent un événement spécial qui se déroule à Bécancour en présence du recteur de l’Université, du doyen de la Faculté et de la présidente de l’Association des diplômés de l’Université Laval (ADUL). Ils décident de donner au suivant en mettant sur pied un fonds de bourses de la promotion des sciences 1956 servant à offrir une bourse de 1000$ à un étudiant de 1er cycle inscrit à la Faculté des sciences et de génie. En 2014, Jacques Marchand et sa famille versent un montant de 132 892$ au fonds, ce qui permet de bonifier le nombre de bourses. Trois bourses sont depuis attribuées chaque année:

  • une bourse d’excellence
  • une bourse d’aide financière
  • une bourse d’implication parascolaire

Donner à ce fonds

Photo prise lors du dernier cours en 1956

Moments importants pour la promotion

Les débuts à la Faculté des sciences

École des mines

École de chimie

Septembre 1951

C’est la rentrée scolaire pour les étudiants de 1re année de la Faculté des sciences de l’Université Laval. La plupart viennent de familles modestes des régions du Québec desservies par le réseau universitaire : Capitale-Nationale, Chaudière-Appalaches, Gaspésie, Bas-Saint-Laurent, Mauricie, Estrie, Abitibi, Saguenay-Lac-Saint-Jean, Montréal et même des gens provenant de la Saskatchewan et du Nouveau-Brunswick.

À l’époque, la Faculté des sciences est située sur le boulevard de l’Entente. L’École des mines loge les départements de génie et l’École de chimie abrite les départements de sciences pures et de pharmacie.

1951-1952

L’horaire des cours est chargé, surtout pendant les 2 premières années qui sont consacrées à la culture scientifique générale.

1953-1954

En troisième année, les étudiants sont appelés à choisir leur spécialité. À l’époque, le génie civil constitue la plus importante cohorte, suivi du génie électrique, du génie mécanique, du génie métallurgique, du génie minier, du génie chimique, de la chimie, du génie géologique, des mathématiques, de la physique et de la biologie.

Un événement qui soude l'amitié des étudiants

Char allégorique

1954

Les étudiants entreprennent la construction d’un char allégorique pour participer à la parade des étudiants dans les rues de Québec, abandonnée depuis plusieurs années pour des raisons de sécurité. Le père d’un étudiant nous prête un camion sur lequel nous construisons un imposant module où trône une immense règle à calcul. Avant l’apparition des calculatrices électroniques, les règles de calcul étaient fréquemment utilisées par les scientifiques, les ingénieurs et les étudiants. Ce mouvement spontané des étudiants de 3e année contribue à souder leur amitié. Cet esprit de camaraderie des confrères de 1956 s’est perpétué et s’est même intensifié durant des années grâce aux Retrouvailles de l’ADUL.

1956

Après la remise du jonc d’ingénieur et de la cérémonie d’assermentation d’honneur d’exercice de la profession d’ingénieur, chacun prend des routes différentes: industrie, gouvernement, enseignement, consultation. Certains deviennent des personnes influentes: administrateurs, directeurs d’entreprise ou consultants.

Premières rencontres

1961

Premières Retrouvailles de la promotion, un événement organisé par l'ADUL qui consiste en une assemblée, des réceptions et un repas de groupe.

1971

Les Retrouvailles prennent une forme toute spéciale pour la promotion qui décide de tenir une journée d’activités sociales regroupant uniquement les diplômés de la promotion, puisque le grand nombre de diplômés présents ne permettait pas de recréer l'esprit de camaraderie propre aux années d'études à la Faculté.

Création du fonds et croissance

2006

Pour le 50e anniversaire de la promotion, celle-ci se réunit exceptionnellement à Bécancour en présence du recteur de l’Université, du doyen de la Faculté des sciences et de génie, et de la présidente de l’ADUL. C'est lors de cette occasion toute spéciale que les gens de la promotion décident de créer le Fonds de la promotion sciences 1956. Grâce à ce fonds, une première bourse de 1 000$ est versée à un étudiant de 1er cycle de la Faculté des sciences et de génie.

2014

Don de 132 892$ de Jacques Marchand et de sa famille qui fait augmenter considérablement le capital du fonds, ce qui permet de bonifier le nombre et le montant des bourses.