24 avril 2018

Sylvain Moineau : à l’origine d’une révolution génétique


C’est en étudiant comment certaines bactéries arrivaient à se défendre contre des virus – les bactériophages – que Sylvain Moineau a contribué à la découverte, en 2007, du rôle du système CRISPR-Cas. En 2010, ce professeur au Département de biochimie, de microbiologie et de bio-informatique et son équipe démontraient pour la première fois que ce système de défense bactérien et sa protéine Cas9 pouvait détruire des virus en coupant de manière très précise leur ADN. Ces travaux ont mené à une révolution dans le monde de l’édition génétique. Aujourd’hui, des chercheurs du monde entier utilisent et étudient l’outil CRISPR-Cas-9 pour le comprendre et le perfectionner.

Titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur les bactériophages, Sylvain Moineau tente maintenant de découvrir si les bactériophages peuvent être utiles dans notre lutte contre certaines bactéries de plus en plus résistantes aux antibiotiques. «On pense que, dans certaines situations, quelques bactériophages pourraient être complémentaires aux antibiotiques», avance-t-il.

Pour en connaître plus sur les travaux de Sylvain Moineau et les impacts de ses découvertes, nous vous invitons à lire l’article « Un chercheur à l’origine d’une révolution génétique » produit par l’Université Laval et publié dans Le Soleil.