Une ambiance entrepreneuriale inspirante lors de l’activité Midi Start-up EGGENIUS-RBC

Mathieu Beauchesne, cofondateur et vice-président de Nucleom et Patrick Sauvageau, cofondateur et président-directeur général de Zilia, étaient les conférenciers invités.

Mathieu Beauchesne est diplômé du baccalauréat en physique de la Faculté (2005). En 2009, Olivier Marcotte, diplômé au baccalauréat en génie physique et lui unissent leurs forces pour fonder Nucleom alors qu’ils réalisent que leur entreprise respective sont similaires. 

Spécialisée dans les essais non destructifs (END) à l’aide d’ultrasons, de radiographie ou de courant de Foucault, Nucleom propose des solutions qui augmentent significativement la vitesse et la fiabilité des inspections sur des équipements critiques. L’entreprise offre une gamme complète de services END destinée notamment à plusieurs sphères de l’industrie lourde, que ce soit la pétrochimie, les pipelines, les turbines, les centrales énergétiques, etc. 
Nucleom, dont le siège social se situe à Québec, s’est également implantée à Montréal, Toronto, Edmonton et Fort McMurray, ce qui permet à l’entreprise de développer une proximité avec ses clients et de développer de nouveaux marchés. 

Entre 2011 et 2016, Nucleom a connu une croissance de 1 624%. En 2017, elle occupait le 43e rang du PROFIT 500 of Canada’s fastest growing companies et elle trônait au premier rang dans la région de Québec. M. Beauchesne exprime qu’il faut apprendre à anticiper les enjeux reliés à la croissance d’une entreprise en instaurant une structure efficace et maintenir sa culture d’entreprise, un défi de taille selon lui.

Pour sa part, Patrick Sauvageau, titulaire d’un doctorat de 1er cycle en optométrie et d’une maîtrise en sciences de la vision de l’École d’optométrie de l’Université de Montréal, a cofondé l’entreprise Zilia en 2012 avec son frère Dominic Sauvageau, diplômé de la Faculté de génie de l’Université McGill. 

Curieux de nature, M. Sauvageau raconte qu’il avait déposé des demandes d’admission dans plusieurs programmes universitaires avant d’accepter celle du programme d’optométrie.  Soucieux d’élargir ses compétences, il a par la suite travaillé au sein de 25 cliniques d’optométrie. Il est maintenant propriétaire de trois cliniques d’optométrie et vice-président de l’Association des optométristes du Québec.

Pourquoi s’intéresse-t-il à la santé de l’œil? Parce qu’il est une «fenêtre ouverte sur la santé». La technologie brevetée non invasive de Zilia combine l’imagerie, la spectrométrie et l’intelligence artificielle et peut fournir des informations précieuses très tôt dans le début des maladies oculaires, parfois même avant que des lésions irréparables ne se produisent dans les tissus. 

Zilia Ocular est la première technologie à permettre la mesure précise et continue de l’oxygénation dans l’œil humain, un produit que l’entreprise souhaite développer et commercialiser dans un futur rapproché. 

L’entreprise a été gagnante de la 6e édition de la compétition Devtech Sciences de la vie 2018 ainsi que finaliste 2018 dans la catégorie startup de l’année, volet technologie/innovation de la Jeune Chambre de commerce de Québec (JCCQ).

M. Sauvageau est reconnaissant de pouvoir évoluer avec plusieurs alliés qui lui démontrent qu’il n’y a pas qu’une façon d’être entrepreneur!

Des recommandations partagées par les deux entrepreneurs pour les étudiantes et étudiants à la fibre entrepreneuriale? Trouver un équilibre entre sa vie professionnelle et personnelle, savoir s’entourer de ressources-clés et croire en soi et en son expertise. Que ce soit auprès de ses mentors, des employés ou des investisseurs, il faut être convaincant!

Pour clore l’activité, Félix Lapointe et Jonathan Audet, étudiants en 3e année au baccalauréat en génie mécanique et cofondateurs de l’entreprise Ferreol, ont témoigné de leur expérience au sein du programme VIP3 propulsé par Entrepreneuriat Laval. Ce programme pour les entrepreneurs de la Faculté des sciences et de génie a permis aux jeunes entrepreneurs de profiter de conseils et d’encadrement pour lancer leur produit, soit un ski conçu pour les conditions d’ici, fait à partir de matériaux durables du Québec. Grâce à un projet de recherche financé en partie par Mitacs, les partenaires d’affaires travaillent dans l’espoir de remplacer les fibres synthétiques par des fibres naturelles comme celles du lin. 

Futur entrepreneur? Visitez la page EGGENIUS pour découvrir toutes les possibilités offertes par ce service!

Mme Isabelle Lynch, directrice du Service du développement, des communications et de la philanthropie, Mme Véronique Dagenais-Cooper, coordonnatrice d'EGGENIUS, M. Mathieu Beauchesne, diplômé du baccalauréat en physique  et cofondateur de Nucleom, M. Patrick Sauvageau, cofondateur et président-directeur général de Zilia, et M. Alain Garnier, vice-doyen aux études.

Mme Isabelle Lynch, directrice du Service du développement, des communications et de la philanthropie, MM. Jonathan Audet et Félix Lapointe, étudiants en 3e année au baccalauréat en génie mécanique et cofondateurs de l’entreprise Ferreol, Mme Manon Lortie, conseillère chez Entrepreneuriat Laval, et Mme Véronique Dagenais-Cooper, coordonnatrice d'EGGENIUS.