Prêts pour l'Épreuve électrique de Québec

Chaque jour, dès que leur horaire de cours le permet, ils sont présents dans leur atelier du pavillon Adrien-Pouliot. Une quinzaine d'étudiants de la Faculté des sciences et de génie travaillent sur un projet de véhicule monoplace électrique. Le système D, ça les connait. Une pièce abimée? Un branchement qui fonctionne mal? Ici, chaque problème a une solution.

Mathieu Dumont, étudiant au baccalauréat en génie mécanique, ne compte plus le nombre d'heures qu'il a investies sur ce bolide depuis un an. «Je travaille à temps plein sur ce projet. Tout mon temps libre y est consacré. C'est captivant. Chaque problème que nous rencontrons me trotte dans la tête en permanence», dit-il en fixant soigneusement l'une des roues, tandis que son collègue replace le châssis du véhicule.

Le 13 août, ces futurs ingénieurs se frotteront à leurs homologues de l'Université McGill, de Polytechnique Montréal, de l'École de technologie supérieure et de l'Université Western Ontario. L'Épreuve électrique de Québec, une initiative étudiante née l'an dernier à l'Université Laval, est une compétition interuniversitaire amicale qui permet aux participants de tester la fiabilité de leurs technologies électriques dans un parcours extérieur.

Pour en savoir plus, consultez l'article d'ULaval nouvelles.

Crédit photo: Matthieu Dessureault