Audace et soutien financier: deux ingrédients à la base d’OMY Laboratoires

L’aide financière et humaine dont ont bénéficié les diplômées Andrea Gomez et Rachelle Séguin leur a permis de se lancer en affaires

Un article de l’édition d’hiver du magazine Contact revient sur le succès d’Omy Laboratoires, l’entreprise de dermocosmétique mise sur pied par Rachelle Séguin, diplômée en chimie de la Faculté, et d’Andrea Gomez, diplômée en administration des affaires. Le magazine met en valeur l’aide financière et les conseils judicieux dont a bénéficié ce duo d’entrepreneures, à commencer par l’implication personnelle et financière de Pierre Delagrave (Fonds Pierre-Delagrave). Elles ont également bénéficié d’une bourse d’EGGENIUS, le service de soutien à l’entrepreneuriat de la FSG, et profité de l’appui d’Entrepreneuriat Laval.

Grâce à ce soutien, les deux diplômées ont eu entre autres accès à un laboratoire au pavillon Alexandre-Vachon où elles fabriquent à moindre coût des crèmes et sérums personnalisés contenant des ingrédients actifs testés cliniquement.

En créant Omy Laboratoires, Rachelle Séguin et Andrea Gomez ont innové puisqu’elles sont les seules au Canada à offrir des cosmétiques sur mesure. À l’aide d’un court questionnaire et d’une photo de leurs clientes, leur technologie d’analyse cutanée 3D détermine le type de peau de celles-ci afin que l'entreprise puisse leur concocter des cosmétiques personnalisés.

Pour en savoir plus, nous vous invitons à lire l’article de l’édition d’hiver du magazine Contact, «Un don devenu une entreprise».