19 octobre 2015

La modélisation des tsunamis générés par glissements de terrain au Québec


Pour plusieurs, un tsunami est un tremblement de terre produisant des vagues immenses qui s'abattent sur les côtes. Toutefois, ce phénomène géologique peut se produire dans un lac, une rivière et un fjord en raison d'un déplacement important d'une masse d'eau provoqué par un glissement de terrain. Même si les tsunamis sont des phénomènes géologiques peu fréquents  au Québec, ils peuvent tout de même causer des dommages importants et être meurtriers.

Souhaitant améliorer les connaissances de ces phénomènes et identifier les secteurs à risque au Québec où des populations ont élu domicile, une équipe de recherche, supervisée par le professeur Jacques Locat, du Département de géologie et de génie géologique,  a entrepris de modéliser les tsunamis générés par des glissements de terrain. Grâce aux prédictions obtenues par son modèle, l'équipe pourra trouver plus facilement des preuves témoignant qu'un tsunami a bel et bien eu lieu après un glissement. Elle a d'ailleurs prévu employer son modèle sur le mégaglissement de terrain survenu à Betsiamites sur la Côte-Nord, il y a 7 200 ans, pour déterminer l'endroit où des dépôts ont été laissés par la vague du tsunami. Selon M. Locat, ce glissement aurait laissé des traces de l'autre côté du fleuve, dans le secteur de Rimouski.

Pour plus de détails, nous vous invitons à lire l'article publié dans Le Fil.

Nous vous suggérons également de lire l'article présenté à la 68e Conférence canadienne de géotechnique qui a lieu en septembre dernier à Québec.