31 juillet 2013

Le québécol : une molécule de sirop d'érable reproduite en laboratoire


Des scientifiques de la FSG, Normand Voyer, chimiste et professeur et Sébastien Cardinal, doctorant, ont réussi à recréer en laboratoire une molécule qu’on trouve naturellement dans le sirop d’érable. Les résultats de leurs travaux sur la synthèse du québécol sont publiés dans la revue internationale Tetrahedron Letters.

Ces travaux réalisés au Département de chimie représentent une avancée majeure qui s’ajoute au palmarès des recherches effectuées à l’Université Laval sur le sirop d’érable. « La synthèse totale du québécol a requis plusieurs mois d’efforts. La méthode que nous avons mise au point permet d’en produire de grandes quantités d’une manière très efficace », a déclaré le professeur Voyer. Le québécol est une substance bioactive naturelle qui a été isolée et nommée par une équipe de chercheurs américains en 2011. Des travaux récents attribuent au sirop d’érable certaines propriétés bénéfiques pour la santé qui font l’objet d’études à l’Université Laval depuis quelques années.

« La synthèse du québécol constitue une percée scientifique dont nous devons être fiers, car elle nous aidera à mieux comprendre les secrets du sirop d’érable québécois et à augmenter l’éventail de ses possibilités », a affirmé à ce sujet Yves Pouliot, directeur de l’Institut sur la nutrition et les aliments fonctionnels.

« Nous sommes heureux que l’érable suscite de plus en plus d’intérêt auprès de la communauté scientifique québécoise et nous espérons que la réussite de professeur Voyer encouragera les chercheurs québécois de différents horizons scientifiques à étudier le sujet », a souligné Geneviève Béland, directrice de la promotion et du développement des marchés à la Fédération des producteurs acéricoles du Québec.