Une nouvelle technologie de puce brevetée pour multiplier la rapidité du Web

Cet automne, Wei Shi, professeur au Département de génie électrique et de génie informatique, a vu sa technologie de multiplexeur reconfigurable en photonique sur silicium franchir l’étape de l’obtention du brevet. C’est un moment important, alors qu’il travaille sur la technologie depuis plusieurs années déjà.

Cette technologie permet de moduler à la demande la fréquence des signaux transmis par fibre optique. Sa grande ingéniosité est d’être conçue à l’aide du même matériel que les puces de silicone destinées au transfert de données optiques, soit le CMOS (complementary metal oxide semi-conductor). Cet avantage, combiné à ses plus grandes fréquences d’opérations que les technologies actuelles, se traduit par une technologie à faible coût qu’il est facile d’implanter puisque l’industrie est déjà bien équipée pour sa production. Elle permettra ainsi aux opérateurs de contrôler de façon beaucoup plus efficiente l’attribution des débits pour ses clients.

Nous félicitons chaleureusement le professeur Wei Shi pour cet aboutissement et lui souhaitons bon succès dans chacune des étapes menant à la commercialisation de sa technologie!

Pour en apprendre plus sur son innovation, vous pouvez consulter le communiqué «“Tuning in” to a Fast and Optimized Internet» publié sur le site de l’OSA The Optical Society ou encore consulter le brevet original.