Pratiquer son futur métier à distance

Grâce à des informaticiens, professeurs et gestionnaires de la Faculté des sciences et de génie, des étudiantes et étudiants ont pu avoir exceptionnellement accès, de leur maison, à des logiciels spécialisés et ainsi finaliser leurs cours.

Claudia est fascinée depuis longtemps par les sciences, mais aussi par le fait de protéger les communautés et les ressources naturelles. Il y a à peine quelques semaines, elle était plongée, avec son équipe, dans son tout dernier cours au baccalauréat, soit le plus important: Projet de conception en génie géologique.

«Ce cours nous montre vraiment le réalisme de la conception d’un projet en entier. En gros, on est en présence d’une problématique, on doit déterminer quelle est la meilleure méthode pour la régler, puis procéder à sa mise en œuvre. C’est vraiment un cours qui est très important dans notre domaine», affirme l’étudiante finissante.

Plus précisément, les étudiants sont amenés, à l’aide d’une maquette en 3D – qui représente un site et ses différentes couches de sol – à caractériser un terrain contaminé. Dans ce cas-ci, les étudiants se voyaient donc attribuer un terrain sur le territoire de la ville de Québec, sur lequel il y avait déjà eu une station-service. Les étudiants devaient donc déterminer s’il y avait présence ou non de contaminants dans les sols et dans l’eau souterraine.

Or, cette mise en situation est impossible à réaliser sans le simulateur de forage virtuel, un logiciel uniquement disponible dans deux des laboratoires informatiques de la Faculté des sciences et de génie (FSG). Mais voilà: ces laboratoires étaient évidemment fermés, comme tout le reste du campus, en raison du contexte actuel.

Pour lire la suite de l'article, nous vous invitons à consulter ULaval nouvelles.