Collation des grades 2022 : célébrons la réussite de nos finissantes et finissants!

Le 20 juin, 460 finissantes et finissants de la cohorte 2021-2022 ont monté sur scène devant leurs collègues, leurs proches et des membres de la communauté universitaire pour recevoir leur diplôme bien mérité lors de la collation des grades.

Les étudiantes et étudiants de la Faculté des sciences et de génie des trois cycles ont pu récolter les fruits de leurs efforts durant cette cérémonie qui s’est déroulée au Centre des congrès de Québec. Détermination, patience, persévérance et passion ont été au cœur de leur parcours scolaire. Qu’ils poursuivent leurs études aux cycles supérieurs ou qu’ils amorcent leur carrière professionnelle, cette réussite marque un jalon important dans leur vie et ils peuvent en être fiers!

Deux doctorats honorifiques remis à des personnalités d’exception
Ce rassemblement fut également l’occasion de souligner les deux doctorants honorifiques de la Faculté, question de mettre en valeur leur impressionnant parcours professionnel et, par le fait même, inspirer les finissantes et finissants présents qui débutent, pour la plupart, leurs carrières.

Après lui avoir décerné cette reconnaissance en 2020, l’Université Laval a pu la remettre en main propre à Maria Klawe, informaticienne et mathématicienne de renom. Présidente du Harvey Mudd College (HMC), elle a contribué à l’augmentation significative du taux d'étudiantes en informatique qui est passé de 10% à 50% Elle a également occupé le poste de doyenne à la Faculté des sciences de l'Université de la Colombie-Britannique et sous sa gouverne, le nombre de professeures de sciences a doublé. Son audace inspirante et sa volonté de provoquer un changement en termes d’équité, de diversité et d’inclusion dans son champ d’expertise lui ont valu ce doctorat honoris causa en informatique.

Titulaire du poste Board of Trustees Professor of Chemistry à l’Université Northwestern, Sir Fraser Stoddart s’est vu remettre un doctorat honoris causa en chimie pour son apport inestimable au domaine, plus particulièrement à la mécanochimie. Ses découvertes lui ont valu le prix Nobel de chimie en 2016 pour « Le design et la synthèse de machines moléculaires » et ont été citées dans les plus prestigieuses revues scientifiques. Sir Fraser Stoddart se fait un devoir de partager son savoir à la relève scientifique, ce pour quoi près de 500 jeunes au doctorat et au postdoctorat d'une cinquantaine de nationalités différentes ont profité de son précieux mentorat.

Nous souhaitons le meilleur des succès à cette belle relève en sciences et en génie; vous pouvez être fiers de vous!

Pour revoir la cérémonie, visitez cette page de l’Université Laval.

Crédit photo: Jean Rodier