22 octobre 2012

    Prix Summa en sciences et génie


    Dans l’ordre habituel, M. André Darveau, M. Louis Têtu, Mme Marie Tremblay, MM Faïçal Larachi, Daniel Dupuis et Bernard Garnier.

    Quatre personnes ont été honorées par la Faculté des sciences et de génie lors de la traditionnelle cérémonie des prix Summa, le 20 octobre dernier.

    Daniel Dupuis
    Prix Summa – Enseignement

    Daniel Dupuis est chargé d’enseignement au Département de génie mécanique. Titulaire du cours de première année Méthodologie de design en ingénierie, ce pédagogue passionné enseigne bon an mal an à quelque 600 étudiants. Soucieux d’assurer leur épanouissement dans un environnement multidisciplinaire, il propose des activités pédagogiques originales et audacieuses qui captivent l’intérêt des étudiants en les exposant aux réalités du monde du travail.

    Nommé professeur étoile de la Faculté à cinq reprises, Daniel Dupuis est animé par des valeurs d’excellence et de professionnalisme. Il a la ferme conviction qu’en donnant le meilleur de soi-même, on pousse nos étudiants à se surpasser. Également préoccupé par la dimension humaine de l’ingénierie, il a élaboré des outils d’évaluation du travail en équipe maintenant utilisés à l’extérieur des murs de la Faculté. Au chapitre du service à la collectivité, il met ses qualités de vulgarisateur scientifique au service des jeunes de la région, en plus d’agir à titre de conseiller universitaire pour la section UL de l’organisme Ingénieurs sans frontières. Il contribue à changer le monde, un cours à la fois.

    Faïçal Larachi
    Prix Summa ─ Recherche

    Professeur au Département de génie chimique, Faïçal Larachi est un chercheur rigoureux et enthousiasme qui possède la capacité d’approfondir des thématiques de recherche novatrices. Il a développé une expertise exceptionnelle dans le domaine des réacteurs à écoulements multiphasés. Ses travaux de recherche l’ont mené à contribuer à des secteurs variés, allant de la pétrochimie aux mines, en passant par l’aérospatial, les technologies environnementales, les nanotechnologies et le domaine maritime.

    Titulaire de la chaire de recherche du Canada sur les procédés et matériaux pour des énergies durables, le professeur Larachi concentre aujourd’hui ses travaux de recherche sur l’intensification des procédés. Il a publié 267 articles scientifiques. En août 2011, le périodique Industrial & Engineering Chemistry Research le classait 11e auteur le plus productif de la publication et la revue Chemical Engineering Science, 16e. Au cours des 6 dernières années, le professeur Larachi a rédigé 12 rapports de recherche et 2 chapitres de livre, prononcé 80 conférences, contribué à la formation de 56 étudiants aux cycles supérieurs et obtenu, à titre individuel, plus de 4 millions de dollars en subventions de recherche. Ce chercheur fait rayonner l’Université Laval à l’échelle internationale grâce à ses découvertes industrielles de pointe.

    Marie Tremblay
    Prix Summa ─ Communauté facultaire

    En 1977, après quatre années passées dans le secteur privé, Marie Tremblay entreprend sa carrière au Département de chimie comme agente de secrétariat. Dès lors, la minutie de son travail et la qualité des services qu’elle prodigue à tous les membres de l’unité lui valent l’attention de ses supérieurs. Aujourd’hui, à titre de secrétaire de direction, elle assure, en plus de ses nombreuses tâches, la conception graphique des documents produits à l’interne. Ses productions sont d’une remarquable qualité et empreintes de sa connaissance de la culture du Département.

    Source intarissable d’information, Marie Tremblay joue un rôle indispensable dans le succès du Département. Ce rôle, elle le prend à cœur tout en étant discrète. On reconnaît non seulement sa générosité envers les étudiants et le personnel, mais également son rendement au travail. Pour elle, sourire est aussi naturel que respirer. Son secret: le PEPS de l’Université Laval, grand laboratoire où elle fabrique ses hormones de bonne humeur. Cette force tranquille, que personne ne veut voir partir à la retraite, laissera à son successeur de bien grands souliers à chausser.

    Louis Têtu
    Prix Summa ─ Carrière

    Diplômé en génie mécanique de l’Université Laval en 1985, Louis Têtu est un entrepreneur né. Il est convaincu qu’une formation en ingénierie peut mener à tout, particulièrement à la construction d’un esprit pratique.

    Louis Têtu a cofondé trois entreprises, dont Taleo, le numéro un mondial des logiciels de recrutement par Internet, acquise récemment par la firme Oracle pour près de 2 milliards de dollars. Il dirige aujourd’hui Coveo, une compagnie de Québec dont les moteurs de recherche et logiciels d’accès à l’information pour entreprises sont reconnus mondialement. Lockheed Martin, Geico, Computer Associates, YUM Brands et le Boston Children’s Hospital figurent au nombre de ses clients. Interrogé sur la façon dont ses études en génie ont influencé son parcours atypique, il souligne la chance qu’il a eue de côtoyer des gens engagés et stimulants qui lui ont permis de se perfectionner. Attiré par les technologies, il est passé maître dans l’art de développer des entreprises gagnantes.

    Passionné d’aéronautique, il est devenu pilote d’hélicoptère. Philanthrope à ses heures, il soutient sa communauté, comme en font foi les bourses qu’il octroie à des étudiants inscrits à un programme de génie de l’Université Laval. Il contribue aussi à EducAide, un fonds d’aide à l’éducation destiné à des jeunes de milieux défavorisés.